Retour sur l’histoire de la « Cox »

La voiture du peuple. Ce nom évocateur, il s’agit bien évidemment de la Volkswagen Coccinelle. Depuis ses débuts, la coccinelle est assurément la voiture de toute une génération. Ses formes, sa conception, autant de charme qui en font une voiture indémodable. Retour sur l’histoire d’une success story.

Une voiture née de l’idée d’un tyran

C’est en 1931 qu’Adolph Hitler émet son souhait de proposer à l’Allemagne, une voiture pour tous, abordable et pratique. Un outil de propagande en somme. C’est lui qui alla lancer l’une des épopées automobiles du XXe siècle. Il confia donc les clés du projet à Ferdinand Porsche (oui le père de la marque mythique des 911). C’est comme ça que le projet démarre, et dans les années 40, les premiers modèles sortent des chaines de montage et s’en vont conquérir le monde.

Car oui le succès de la coccinelle se mesure à l’échelle mondiale. Mais incontestablement, c’est au Führer que l’on doit cette voiture fantastique. Le cahier de charge était clair, la voiture ne devait en aucun cas couter plus de 1000 reichsmarks (512 € actuellement). Une fois ce cahier de charge établi, le projet peine à convaincre les constructeurs allemands. Malgré tout, les 3 premiers prototypes sont construits par Porsche. C’est en 1938 que la Kraft Durch Freude ou KFD Wagen verra le jour.

Une construction chaotique

Même si la production initiale était prévue commencer en 1938, c’est réellement à partir de 1948 soit quasiment trois années après la fin de la 2e guerre mondiale que les premiers modèles arrivent sur le marché. En effet, l’Allemagne entre en guerre en 1939 et toutes les entreprises allemandes doivent participer à l’effort de guerre.

La coccinelle possède un design qui se reconnait très facilement. Des courbes arrondies, un moteur à essence 4 cylindres, placé à l’arrière qui développe 23 à 50 chevaux selon le modèle. Avec une consommation de 7 litres aux 100 et dotée d’une boite 4 vitesses, la petite « cox » peut atteindre une vitesse de pointe de 150km/h. Sur le site Un Œil dans le Rétro, d’autres informations sont à découvrir pour mieux cerner ce bolide.

Une voiture très recherchée et très demandée

Elle trouve très vite son public sur le marché. Aussi la conception de son châssis en étonne plus d’une : des amortisseurs à friction, un châssis plat suivant une poutre centrale, et 4 roues indépendantes. Mais elle a aussi obtenu son succès grâce à la médiatisation qu’il y a eu autour. Qui ne connait pas « choupette » ? La fameuse coccinelle blanche bardée du numéro 53 des studios Disney.

« Choupette » est un modèle de l’année 1963. Encore actuellement, c’est une voiture particulièrement recherchée et représentée dans le monde du cinéma (comme dans le film Transformers : Bumblebee) où le robot héros revêt la forme d’une coccinelle jaune. Mais la coccinelle peut aussi être une vraie terreur sur les circuits et les pistes de rallyes (la puissance de certains modèles préparés atteignant même les 500 chevaux). La coccinelle a été produite à plus de 22 millions d’exemplaires dans le monde avant que la New Beetle ne la remplace en 1998.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *